Ron Hallman 
M. Ron Hallman

Je suis vraiment heureux de revenir à Parcs Canada en tant que président et directeur général de l’Agence. Parcs Canada occupe depuis longtemps une place spéciale dans mon cœur, depuis l’époque où j’étais un membre du personnel exclu du ministre pendant l’élaboration et l’adoption de la Loi sur les parcs nationaux du Canada (2000). Ce fut une expérience qui a tellement marqué mon imagination que je me suis joins à la fonction publique en 2002 et ensuite à l’Agence en tant que chef de cabinet du DGA (2003-2006) avant d’accepter les rôles de directeur administratif des parcs des montagnes (2006-2009) et de vice-président de l’établissement et de la conservation des aires protégées (2009-2011). 

Depuis mon départ en 2011, une grande partie du travail que j’ai accompli dans le cadre de mes postes de sous-ministre adjoint principal, Opérations régionales à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2011-2013) et en tant que président de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (2013-2019) a fait écho à des aspects clés du travail de Parcs Canada, notamment composer avec le point de rencontre de l’environnement et de l’économie, favoriser la participation du public et travailler en partenariat avec des groupes autochtones – le tout dans un contexte de sciences, de preuves et de savoir autochtone. 

Plus récemment, une partie importante de mon rôle à l’ACEE consistait à soutenir la ministre de l’Environnement et du Changement climatique dans le cadre de l’élaboration de la Loi sur l’évaluation de l’impact, laquelle est entrée en vigueur le 28 août 2019 et établit une nouvelle approche en matière d’évaluation de projets majeurs au Canada et crée la nouvelle Agence d’évaluation d’impact du Canada (qui remplace l’ACEE). À l’avenir, les évaluations d’impact fédérales se pencheront sur les impacts environnementaux, économiques, sociaux et de santé positifs et négatifs de projets potentiels et la nouvelle Agence d’évaluation d’impact du Canada dirigera tous les examens pour les projets désignés.

Au fil des ans, j’ai suivi de près les travaux de l’Agence. Il est inspirant de constater les progrès accomplis pour agrandir le réseau des aires protégées comme la création du premier parc urbain national du Canada, le parc urbain national de la Rouge, et de plusieurs autres parcs nationaux, aires marines nationales de conservation et lieux historiques nationaux. D’importants partenariats ont été tissés et renforcés avec des partenaires autochtones grâce, entre autres, à la création de la réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ - KakKasuak - Monts Mealy, du lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror et, plus récemment, de la réserve de parc national Thaidene Nëné. Plusieurs sont des partenariats auxquels j’ai contribué, à divers titres, pendant mon passage précédent à l’Agence. Je suis également heureux que l’entrée aux sites de Parcs Canada soit maintenant gratuite pour les jeunes de 17 ans et moins. Cela, en plus des nombreuses expériences de visite intéressantes offertes aux plus de 24 millions de visiteurs annuels, permet à l’Agence de partager ce réseau d’endroits uniques avec les Canadiens et Canadiennes et les visiteurs de partout dans le monde tout en assurant la protection de l’intégrité écologique.

C’est une période stimulante pour l’Agence et il ne fait aucun doute que plusieurs autres défis et réalisations sont à venir et j’ai hâte aux prochaines semaines et aux prochains mois. Je sais que l’équipe Parcs Canada est exceptionnellement dévouée et dédiée à notre important mandat de protection et de mise en valeur de sites patrimoniaux naturels et culturels d’un océan à l’autre.

Meilleures salutations, 

Ron Hallman
Président et directeur général de l’Agence
Agence Parcs Canada

 


Ron Hallman a été nommé au poste de Directeur général de l’agence Parcs Canada et ce, à compter du 28 août, 2019.

Pour plus de détails sur cette annonce, veuillez consulter le site du Premier ministre.